«

»

APPAREIL PSYCHIQUE

======================================================= Formation Algérie : L’École MEDAV vous offre des formations professionnelles à Distance en Algérie et partout dans le monde entier, pour vous permettre d'étudier à votre rythme et où vous le souhaitez afin de progresser plus rapidement dans des conditions optimales. Télécharger l'Offre de Formation à distance de l'Ecole MEDAV ==================================================================

Figuration de la structure élémentaire et fondamentale qui formalise un lieu, celui du déroulement des processus inconscients.

Le terme même d’appareil risque d’engendrer la méprise car la présentation de départ de S. Freud prend pour modèle une figuration neurophysiologique.

Loin d’être une vision mécaniciste, elle est au contraire rupture complète avec une telle conceptualisation puisqu’elle met en oeuvre le caractère foncièrement inadéquat de l’organisme à entériner désir et plaisir sexuels sans en subir un désordre dans son fonctionnement même.

Ainsi, le caractère en apparence scientiste de ce modèle doit être d’autant plus écarté que Freud définit cette construction comme un lieu psychique, désignant à proprement parler le champ analytique même.

Mise en place historique C’est dans l’Interprétation des rêves (1900) que Freud présente un appareil psychique capable de rendre compte de l’inscription, entre perception et conscience, de traces mnésiques inconscientes dont l’effet symbolique ultérieur participe à la constitution du symptôme.

L’interprétation des rêves est tout entière tournée vers la découverte des règles qui régissent l’inconscient.

Comme le montre la correspondance de Freud avec W. Fliess, la formalisation de ce lieu est bien antérieure.

Dès septembre 1895, Freud produit une élaboration théorique dans l’Esquisse d’une psychologie, restée à l’époque inédite, qui éclaire l’exposé abrégé de l’Interprétation des rêves et qui montre les conditions théoriques et cliniques de cette construction.

Dans la même veine doit être prise en considération la lettre 52 à Fliess (lettre 112, nouvelle édition), laquelle trace déjà la fonction du signifiant dans son rapport au refoulement.

Freud est revenu sur l’appareil psychique dans sa Note sur le bloc magique (1927).

Mais c’est véritablement dans Au-delà du principe de plaisir (1920) qu’avec l’automatisme de répétition les processus inconscients sont développés dans leur fonction symbolique, car la construction de l’appareil psychique répond d’abord à la nécessaire mise en place de cette fonction.

En 1923, un autre appareil a été produit dans le Moi et le Ça qui réinsère le système perception-conscience dans sa corrélation aux moi, ça, surmoi, sans rien de nouveau quant au processus inconscient même. J. Lacan a produit d’autres appareils.

Bien qu’ayant été désignés du terme de schémas (optique, L et R), ces derniers s’inscrivent dans cette même perspective.

Ces schémas, élaborés au cours des trois premiers séminaires de Lacan, explicitent deux faits fondamentaux.

Le premier, par le schéma optique, situe la fonction libidinale du moi dans sa forme originelle, imaginaire et centre la pulsion libidinale en grande partie sur cette fonction imaginaire.

Le second fait, développé par les schémas L et R, démontre la jonction du symbolique et de l’imaginaire dans leur rapport au réel, comme articulés par le discours de l’inconscient (discours de l’autre), liant ainsi le refoulement à la fonction du signifiant.

Signification structurale de l’appareil psychique Ces appareils, de l’Esquisse et de l’Interprétation des rêves, ont été élaborés à partir de deux faits d’observation essentiels dans l’hystérie, et plus largement dans les névroses, qui impliquent une première épure
des notions de défense et de refoulement tels qu’ils sont à l’oeuvre dans le symptôme.

1. Si l’hystérique souffre de réminiscences, ces dernières sont constituées de vécus sexuels de nature traumatique liée au caractère prématuré.

Ce constat rend compte de l’aspect inassimilable de toute expérience sexuelle première dans sa corrélation au désir ; cet inassimilable est un fait de structure.

2. Dans l’opération de défense qui en résulte, la représentation est séparée de l’affect.

Cette déliaison (allem. Entbindung) entraîne pour ces deux éléments un destin différent : la possibilité pour la représentation de s’inscrire comme trace mnésique et donc de pouvoir être refoulée alors que l’affect ne peut l’être en aucun cas ; mais libre, ce dernier va s’attacher à d’autres représentations ou traces mnésiques et produire des effets erratiques du symptôme.

Néanmoins, une telle description n’éclaire pas la causalité d’un tel processus.

Dans l’Esquisse d’une psychologie, Freud observe que l’appareil psychique est sous la domination du principe du plaisir, qui se définit par une diminution de l’excitation.

Le désir au contraire engendre une augmentation de l’excitation. Cette antinomie structurale du désir et du plaisir révèle la fonction de la défense : assurer la pérennité de moindre excitation, donc du plaisir.

Les systèmes évoqués dans l’Esquisse d’une psychologie et l’Interprétation des rêves assurent l’inscription des traces mnésiques, sous forme de frayages, dans leur diversité simultanée, tout en obéissant à l’instance plaisir-déplaisir.

Ces systèmes en réseaux seraient menacés dans leur fonction par une élévation excessive d’excitation, suscitée par le désir
(engendrant du déplaisir), s’il ne leur appartenait pas un système de régulation (par filtres, barrières, déviations des excitations)
permettant de tempérer, voire de refouler les désirs.

N’étant pas en mesure d’assumer pleinement les excitations reçues, le système est pour une grande part tourné contre le désir, définissant ainsi la fonction de la défense, à laquelle s’attache le contrôle par le je, qui inhibe l’excitation et reste attentif à ce que l’investissement d’une image de souvenir hostile ou désagréable, ou trop agréable, ou non conforme (hallucinatoire), soit inhibé.

Or, cette image de sou-venir est précisément une trace mnésique laissée par une expérience primordiale de plaisir ou de déplaisir.

C’est ici que Freud introduit le concept de neurone perdu, autrement dit de signifiant originairement refoulé, attaché à la Chose (allem. das Ding) et appelé « le complexe du prochain », le désignant comme « le premier objet de satisfaction, en outre le premier objet hostile, de même la seule puissance secourable » : à savoir l’Autre primordial.

Ce rappel de l’articulation majeure de l’Esquisse d’une psychologie montre l’importance de la fonction symbolique, attachée à la fois à ce qui est perdu (signifiant du manque), inducteur de l’automatisme de répétition, et à l’Autre primordial.

Ainsi, la fonction de l’appareil n’est pas à envisager sur le modèle de l’arc réflexe perception-motricité, mais indique la mise en place de traces mnésiques selon un ordre déterminé en rapport avec le refoulement originaire.

Cette question reste latente dans l’appareil présenté dans l’Interprétation des rêves, qui prend en compte la notion du temps, la durabilité et la simultanéité des inscriptions sans préciser la façon dont s’opèrent le choix et l’accumulation des traces ni leur fonction ultérieure.

Le fait que Freud pose que « mémoire et conscience s’excluent » signale que la figuration contient deux systèmes bien séparés : cette absence de continuité entre les deux est le lieu du refoulement et de l’inconscient.

En effet, la notion de perception peut être qualifiée d’hypothèse de départ pour autant que la constitution de traces mnésiques la suppose à l’origine.

Quant au conscient, son intégration est d’autant plus problématique qu’il va contre le désir, l’inconscient et même certaines perceptions, qu’il occulte délibérément ; « instance critique », « il représente le moi officiel ».

Comment éclairer le paradoxe contenu dans cet appareil et qui tient au fait d’une certaine autonomie de la fonction symbolique et cela au niveau des traces mnésiques en tant que signifiants ?

Dans la lettre 52 à Fliess, Freud part de « l’hypothèse que notre mécanisme psychique est né d’une superposition de couches dans laquelle, de temps en temps, le matériel composé de traces mnésiques a subi un bouleversement de son ordre pour de nouvelles relations, un bouleversement dans l’inscription ».

Cette hypothèse admet la possibilité de remaniements dans la structure au niveau des symptômes comme du procès de la cure.

Et Freud propose un schéma des inscriptions qui respecte la suite temporelle de l’appareil psychique, dans lequel s’explicite déjà une formalisation de l’inscription d’une batterie de signifiants comportant le signifiant originaire-ment tombé en tant que refoulé.

Mais comment se réalise ce bouleversement de l’un à l’autre terme, dans la suite des inscriptions de ces traces mnésiques ?
Par une traduction qui est temporellement double : elle concerne le passage d’un point à l’autre de l’appareil et elle est une transcription des inscriptions d’une époque de la vie sexuelle sur une autre.

Ainsi, l’appareil est un lieu où s’opère un certain nombre de traductions.

Les psychonévroses tiennent au fait que « la traduction de certains matériaux ne s’est pas effectuée ». « Le refus de traduction (allem. die Versagung der Über-setzung) est ce qui s’appelle en clinique un refoulement. » Or, une traduction au sein d’une même langue consiste à substituer un signifiant à un autre, soit le processus de la métaphore, qui est précisément l’une des deux figures de style qu’emprunte le rêve.

L’appareil psychique met donc en place ce lieu – cette autre scène, celle du langage -où sont à reconnaître les premiers linéaments de processus inconscients structurés comme un langage, déjà élaborés par Freud comme tels.

pdf formation APPAREIL PSYCHIQUE


===============================================================
Cliquez ici >> pour accéder aux offres de formation de l’École MEDAV

Formation Commerce International
Lire la suite...
,

Formation Communication des Entreprises
Lire la suite...
,

Formation Éducatrice de la Première Enfance
Lire la suite...
,

Formation Gestion des Ressources Humaines
Lire la suite...
,

Formation Psychologie Appliquée
Lire la suite...
,

Formation Rédaction et Conception Publicitaire
Lire la suite...
,

Formation Déclarant en Douanes - Transit
Lire la suite ...
,

Formation Droit des Affaires
Lire la suite ...
,

Formation Gestion des Stocks Lire la suite ...,
Formation Webmaster
Lire la suite ...,

Formation Maintenance informatique
Lire la suite ...,

=========================================================
     Share
coordonnees