«

»

Dépendance psychique

======================================================= Formation Algérie : L’École MEDAV vous offre des formations professionnelles à Distance en Algérie et partout dans le monde entier, pour vous permettre d'étudier à votre rythme et où vous le souhaitez afin de progresser plus rapidement dans des conditions optimales. Télécharger l'Offre de Formation à distance de l'Ecole MEDAV ==================================================================

La dépendance psychique, exclusivement motivée par le plaisir éprouvé lors de la prise de drogue, est liée à l’action prépondérante de cette drogue sur le système de récompense cérébral, autrement dit sur les neurones à dopamine et les structures qu’ils innervent. Les psychostimulants*, les opiacés, le cannabis*, la nicotine* et probable-ment l’alcool stimulent tous, directement ou non, les voies neuronales contenant la dopamine, neuromédiateur impliqué entre autres dans le contrôle des conduites affectives et dans la régulation des états émotifs, en particulier le plaisir.

La dépendance psychique peut par conséquent être liée aux effets hédonistes des drogues, selon le schéma suivant : la première consommation du produit active le système de récompense et entraîne une « satisfaction » cérébrale, d’où une motivation à répéter l’expérience, ce qui, à son tour, active les systèmes exécutifs, décisionnels et moteurs et permet la quête d’une nouvelle expérience.

Lorsque celle-ci est possible, le cercle vicieux de la dépendance psychique s’enclenche.

Cependant, les limites de cette conceptualisation sont clairement marquées par des données cliniques et expérimentales.

L’activation des neurones à dopamine n’est pas obligatoirement synonyme d’effet de récompense (le stress, par exemple, a de puissants effets activateurs de ce système).

Il existe des substances (LSD*, cannabis, nicotine, barbituriques*) capables de stimuler la trans-mission dopaminergique mais dont les effets de récompense, sur modèle animal, sont inconstants, faibles, voire nuls.

Il faut également prendre en compte l’effet des drogues sur certains autres systèmes neuronaux, en particulier les neurones à noradrénaline* et à sérotonine*.

Par ailleurs,chez l’homme, nombre de produits addictifs (nicotine, anxiolytiques, par exemple) n’ont pas d’effets hédonistes euphorisants ; certains, dont les hallucinogènes*, induisent même des états dysphoriques
(instabilité de l’humeur accompagnée de malaises, d’anxiété et souvent de réactions colériques).

D’autre part, les effets plaisants des drogues sont rapidement dépassés par les conséquences néfastes de leur consommation prolongée, et le discours du toxicomane traduit souvent sa souffrance d’avoir perdu sa liberté.

Enfin, il est fréquent d’observer une dissociation évolutive entre le besoin de consommer, sans cesse croissant,
et le plaisir de la consommation, sans cesse décroissant.

La dépendance psychique est, à l’instar de la dépendance physique, sou-mise à un conditionnement de type pavlovien.

pdf formation Dépendance psychique


===============================================================
Cliquez ici >> pour accéder aux offres de formation de l’École MEDAV

Formation Commerce International
Lire la suite...
,

Formation Communication des Entreprises
Lire la suite...
,

Formation Éducatrice de la Première Enfance
Lire la suite...
,

Formation Gestion des Ressources Humaines
Lire la suite...
,

Formation Psychologie Appliquée
Lire la suite...
,

Formation Rédaction et Conception Publicitaire
Lire la suite...
,

Formation Déclarant en Douanes - Transit
Lire la suite ...
,

Formation Droit des Affaires
Lire la suite ...
,

Formation Gestion des Stocks Lire la suite ...,
Formation Webmaster
Lire la suite ...,

Formation Maintenance informatique
Lire la suite ...,

=========================================================
     Share
coordonnees