«

»

Dyslexie

======================================================= Formation Algérie : L’École MEDAV vous offre des formations professionnelles à Distance en Algérie et partout dans le monde entier, pour vous permettre d'étudier à votre rythme et où vous le souhaitez afin de progresser plus rapidement dans des conditions optimales. Télécharger l'Offre de Formation à distance de l'Ecole MEDAV ==================================================================

Trouble de l’acquisition normale de la lecture. — Habituel¬lement, un enfant de six ans apprend à lire sans grandes difficultés. Mais de nombreux écoliers, intelligents (10 p. 100, d’après Halîgren), n’y parviennent pas. Obligés de redou¬bler leur cours préparatoire – cer¬tains y restent trois ans consécutivement avant de passer dans la classe supérieure, ils finissent par lasser la patience de leurs éducateurs, qui ont tendance à les considérer comme des débiles mentaux ce sont des dyslexiques. Sains d’esprit, nor¬malement doués, ne présentant au¬cune déficience sensorielle (myopie, surdité…) ni motrice (paralysie de la main…), rarement absents de l’école, ils ne parviennent pas, malgré leurs efforts et ceux de leurs maîtres, à accéder aisément au plan de la fonction symbolique que représente l’écriture. Leur bonne volonté est entière, et pourtant ils continuent d’inverser les syllabes (caramade au lieu de camarade, ruilesser au lieu de ruisseler, etc.) et de mutiler les mots et les phrases jusqu’à les rendre méconnaissables (le lendemain le bû¬cheron emmena ses enfants… devient le demainlen, le chonbû emmena ses enfants…). Mauvais en lecture, mau¬vais en orthographe, ils se décou¬ragent, négligent les autres matières, deviennent de mauvais élèves meurtris et aigris par leurs échecs. Au-delà de leur scolarité, leur avenir parait compromis, leur caractère et leur comportement se modifient, certains écoliers devenant révoltés, les autres déprimés ou indifférents. Par ses conséquences sociales et psycholo¬giques, la dyslexie constitue un des plus importants problèmes pédago¬giques qu’il est nécessaire de bien connaître. Les causes de cette « infir¬mité sociale » (J. Boutonnier) sont encore mol connues, mais il est acquis qu’elle n’est pas liée à un trouble neurologique. Des difficultés de latéralisation, d’orientation dans l’espace et le temps (savoir où est la droite et la gauche, le haut et le bas, le dessus et le dessous, etc.) sont fréquemment trouvées, de même que la gaucherie contrariée, ce qui a fait dire à certains auteurs que ce trouble est lié à l’organisation cérébrale, à une prédominance hémisphérique droite. Mais d’autres chercheurs (Ajuriaguerra) pensent qu’il s’agirait plutôt, à la base, d’un manque de motivation pour apprendre, d’une absence de curiosité intellectuelle, de ce qui fait qu’un enfant a envie de connaître le monde dans lequel il vit. En réalité, Si dans la dyslexie. on trouve souvent des facteurs affectifs associés à des difficultés d’organisa¬tion temporo-spatiale, aucun ne lui est propre. Il s’agit d’un phénomène dont les causes sont complexes, en partie héréditaires, en partie affectives et, pour une part non négligeable, péda¬gogiques; on a pu constater, en effet, que plus le maître est expéri¬menté, moins il a de dyslexiques dans sa classe (Eve Malmquist). Certains cas s’améliorent spontanément, vers huit ou neuf ans; d’autres, au contraire, laissent de sérieuses sé¬quelles. La rééducation peut s’entre¬prendre à n’importe quel âge. Le but n’est pas de refaire un nouvel ap-prentissage de la lecture, mais bien de modifier Je système de pensée de l’écolier. D’abord, il faut lui ap¬prendre à organiser l’espace et le temps, par des exercices appropriés, qui vont de l’utilisation des lettres mobiles (pour montrer les modifica¬tions du son qu’un changement de place entraîne : CO, OC, AB, BA…) jusqu’aux exercices rythmiques. Mais aucune rééducation ne peut réussir sans la participation active des pa¬rents et des maîtres, qui doivent faire répéter les exercices et, sur¬tout, modifier leur attitude. Au lieu de harceler l’écolier et de le dé¬précier, il importe de réduire son anxiété en le réhabilitant, en l’en¬courageant et en lui redonnant sa confiance perdue. Cependant, mieux que toute rééducation de la dyslexie, il serait préférable d’éviter ce trouble. Cela est possible dans la mesure où l’on ne fait pas faire à l’enfant d’apprentissage prématuré de la lec¬ture (pas avant six ans) et Si l’on n’attend pas que s’aggravent les troubles observés à ce marnent-là. Quand, après les deux premiers mois, un jeune écolier n’arrive pas à dépasser les difficultés rencontrées, il est utile de le présenter à une consul¬tation psychopédagogique, où des spécialistes contrôlent l’intelligence, dépistent les troubles de l’effectivité, précisent le diagnostic de dyslexie et entreprennent la rééducation Si cela est nécessaire. (V. débilité mentale.)


pdf formation Dyslexie


===============================================================
Cliquez ici >> pour accéder aux offres de formation de l’École MEDAV

Formation Commerce International
Lire la suite...
,

Formation Communication des Entreprises
Lire la suite...
,

Formation Éducatrice de la Première Enfance
Lire la suite...
,

Formation Gestion des Ressources Humaines
Lire la suite...
,

Formation Psychologie Appliquée
Lire la suite...
,

Formation Rédaction et Conception Publicitaire
Lire la suite...
,

Formation Déclarant en Douanes - Transit
Lire la suite ...
,

Formation Droit des Affaires
Lire la suite ...
,

Formation Gestion des Stocks Lire la suite ...,
Formation Webmaster
Lire la suite ...,

Formation Maintenance informatique
Lire la suite ...,

=========================================================
     Share
coordonnees