«

»

Évaluation

======================================================= Formation Algérie : L’École MEDAV vous offre des formations professionnelles à Distance en Algérie et partout dans le monde entier, pour vous permettre d'étudier à votre rythme et où vous le souhaitez afin de progresser plus rapidement dans des conditions optimales. Télécharger l'Offre de Formation à distance de l'Ecole MEDAV ==================================================================

Que ce soit pour le psychiatre, le psycho-logue ou le criminologue, l’évaluation de l’agressivité d’un individu est un problème fréquent, essentiel et extrêmement difficile.

Elle est sous-tendue par l’idée de prédire, donc de prévenir la survenue de conduites agressives. Il est impossible de faire une telle prédiction de façon suffisamment sûre pour qu’elle soit acceptable sur le plan éthique et utilisable en pratique.

Sur le plan psychopathologique.

Quelques éléments peuvent toutefois être dégagés comme étant des facteurs prédisposant à une plus grande potentialité agressive :
l’existence de violences subies dans l’enfance, des antécédents personnels d’agressivité envers les autres mais aussi envers soi-même, ainsi que certains traits de personnalité, comme l’impulsivité, une labilité émotionnelle, une irritabilité caractérielle, une intolérance aux frustrations (comme dans l’abandonnisme).

À ces données très parcellaires peuvent s’ajouter les apports des tests psychologiques. Le MMPI, s’il ne retrouve pas de profil type d’une personnalité agressive, montre souvent une élévation des échelles psychopathie, paranoïa, manie.

Les tests projectifs permettent, eux, une approche plus globale de l’agressivité, replacée dans le contexte de la structuration de la personnalité et de ses mécanismes de défense.

Enfin, il faut signaler l’existence d’outils spécifiques d’évaluation quantitative et qualitative de l’agressivité (questionnaire d’hostilité de Caine, échelle d’hostilité de Buss-Dunkee, etc.).

Sur le plan biologique. Aucun élément n’a été retrouvé comme étant lié de façon spécifique et indiscutable à l’agressivité.

Les recherches génétiques ont beaucoup fait parler d’elles en induisant la notion du pré-tendu « chromosome du crime », dernier avatar du courant bioanthropologique de la criminologie : certaines études ont constaté
la fréquence supérieure d’un chromosome Y surnuméraire (XYY) chez les criminels et les malades mentaux dangereux.

Au Dane-mark, une étude systématique chez les appelés aurait retrouvé une impulsivité plus marquée chez ces sujets. Mais ces notions sont à replacer dans le contexte d’une personnalité marquée par d’autres anomalies (en particulier un retard mental), et toute interprétation univoque est abusive.

Sur le plan hormonal. Il apparaît tout aussi simplificateur de faire de la testostérone l’hormone de l’agression, même si elle semble effectivement jouer un rôle dans la sensibilité à la menace et à la frustration.

pdf formation Évaluation


===============================================================
Cliquez ici >> pour accéder aux offres de formation de l’École MEDAV

Formation Commerce International
Lire la suite...
,

Formation Communication des Entreprises
Lire la suite...
,

Formation Éducatrice de la Première Enfance
Lire la suite...
,

Formation Gestion des Ressources Humaines
Lire la suite...
,

Formation Psychologie Appliquée
Lire la suite...
,

Formation Rédaction et Conception Publicitaire
Lire la suite...
,

Formation Déclarant en Douanes - Transit
Lire la suite ...
,

Formation Droit des Affaires
Lire la suite ...
,

Formation Gestion des Stocks Lire la suite ...,
Formation Webmaster
Lire la suite ...,

Formation Maintenance informatique
Lire la suite ...,

=========================================================
     Share
coordonnees