«

»

Le pré diagnostic en audit social

======================================================= Formation Algérie : L’École MEDAV vous offre des formations professionnelles à Distance en Algérie et partout dans le monde entier, pour vous permettre d'étudier à votre rythme et où vous le souhaitez afin de progresser plus rapidement dans des conditions optimales. Télécharger l'Offre de Formation à distance de l'Ecole MEDAV ==================================================================

Une fois réalisé l’examen des différents volets de la politique sociale de l’entreprise, il est possible de regrouper les points forts et les points faibles recensés pour dégager un pré diagnostic d’ensemble.

 Ce pré diagnostic permet en particulier de faire apparaître :

 – les adaptations et inadaptations actuelles entre les caractéristiques de la popula­tion en poste et les politiques menées ;

-  les cohérences et éventuelles incohérences entre les différents volets de la poli­tique sociale;

-  les principales sources de risques sociaux ;

- les zones de surcoûts sociaux.

 Ce pré diagnostic permet d’orienter la préparation des programmes d’audit.

1°) Le rapport d’audit :

 La réussite de la mission d’audit social repose sur la qualité de l’information transmise à la direction et sur sa volonté et sa capacité à l’exploiter.

 Cette information est présentée selon diverses modalités. Elle doit répondre à plusieurs exigences. Sa qualité est essentielle. L’information porte sur trois points :

- les travaux effectués, leur finalité et les constatations ;

-l’opinion de l’auditeur ;

- les recommandations permettant d’orienter l’action.

 La qualité de l’information résulte de la rigueur de la démarche présentée et de la pertinence et la praticabilité des recommandations. La réussite de l’audit repose égale­ment sur la mise en œuvre effective des recommandations et son suivi.

L’auditeur doit voir son rapport sous le même angle qu’un vendeur, considère l’occasion qu’il a d’offrir son produit au directeur d’une entreprise : une ouverture pour une présentation bien répétée, bien conçue et sans faille, cette formule de L. Sawyer traduit l’importance du rapport comme outil de communication et comme appel à l’action.

 Le rapport d’audit social peut revêtir trois formes :

- rapport intermédiaire ;

- rapport oral ;

- rapport final.

 Le rapport final comporte trois parties.

 Les réalisations (travaux effectués et constatations)

 Quelle que soit la nature des investigations réalisées, il est nécessaire d’apporter au lecteur tous les éléments lui permettant d’apprécier la rigueur, la portée et les limites des travaux.

2°) L’opinion :

 C’est le jugement professionnel formulé par l’auditeur. Elle repose sur les constata­tions effectuées. Elle doit être l’expression exacte de ce que pense l’auditeur, ne comporter que des éléments justifiables et appuyés sur des faits.

 Une anomalie mineure n’entraîne pas la formulation d’une opinion défavorable. Leur multiplication constitue un élément négatif. L’anomalie majeure empêche d’atteindre l’un des objectifs importants de l’entité. Elle justifie généralement une opinion défavorable.

 Une analyse des causes des anomalies est nécessaire. Les causes les plus souvent identifiées dans les missions d’audit social portent sur les quinze points suivants :

- définitions insuffisantes d’objectifs ;

- définitions insuffisantes des responsabilités ;

- absence de guide de procédure et d’instructions adéquates ;

- formation insuffisante du personnel ;

- absence de système de contrôle ;

- absence de dispositions propres à garantir le respect des dispositions légales ou internes ;

- absence de mise à jour et d’actualisation ;

- absence d’affectation d’un personnel suffisant ;

- absence d’équipement suffisant ;

- absence de coordination ;

- absence de fixation ou de respect des délais ;

- attitude non satisfaisante du personnel ;

- erreurs humaines ;

- absence de fixation de priorité ;

- surveillance insuffisante.

 L’analyse des causes permet d’orienter les préconisations.

   3°) Les recommandations :

 Les attentes de la direction ne se limitent pas aux constatations et aux opinions. Elle souhaite que ces préconisations permettent d’améliorer la conformité et l’efficacité des pratiques, la définition et la mise en œuvre des politiques sociales.

 Le rapport de l’auditeur doit donc s’achever sur des recommandations. En fonction des problèmes soulevés et des difficultés constatées, l’auditeur peut parfois formuler des propositions opérationnelles : modification des procédures existantes, transforma­tion de documents, précisions à apporter dans une définition de fonction, nouveaux circuits, etc. Ce n’est pas toujours le cas. Dans de nombreux domaines, l’auditeur se limitera à proposer une démarche permettant d’aboutir à des recommandations opéra­tionnelles : organisation d’un groupe de travail, d’une action de formation, recours à un expert interne ou externe, audits complémentaires, etc.

 

 

pdf formation Le pré diagnostic en audit social


===============================================================
Cliquez ici >> pour accéder aux offres de formation de l’École MEDAV

Formation Commerce International
Lire la suite...
,

Formation Communication des Entreprises
Lire la suite...
,

Formation Éducatrice de la Première Enfance
Lire la suite...
,

Formation Gestion des Ressources Humaines
Lire la suite...
,

Formation Psychologie Appliquée
Lire la suite...
,

Formation Rédaction et Conception Publicitaire
Lire la suite...
,

Formation Déclarant en Douanes - Transit
Lire la suite ...
,

Formation Droit des Affaires
Lire la suite ...
,

Formation Gestion des Stocks Lire la suite ...,
Formation Webmaster
Lire la suite ...,

Formation Maintenance informatique
Lire la suite ...,

=========================================================
     Share
coordonnees