«

»

Leçon 28 : Les exercices de pensée positive

Offre de Partenariat Dispositions Générales
Foire Aux Questions

7 Leçon 28 : Les exercices de pensée positiveA l’aide des exercices qui vont suivre vous pouvez acquérir des techniques qui vous aideront à atteindre vos objectifs. Ces techniques vous aideront à penser dans une direction déterminée et elles vous seront de la plus grande utilité dans votre vie de tous les jours. Nul besoin d’y consacrer beaucoup de temps, si vous pratiquez ces exercices quinze minutes par jour mais tous les jours, vous constaterez vite à quel point ils peuvent être bénéfiques.

Exercice de repos :

Celui qui veut apprendre à penser doit d’abord pouvoir être silencieux.

C’est seulement dans la tranquillité que l’on peut rassembler ses forces.

Nos vies sont pleines d’excitation et de stimulations, que ce soit celles de la lutte pour la survie, de la vie privée ou des divertissements. Plus on a d’activités, plus grand est le besoin, dans un but d’équilibre, de périodes importantes de repos. Celui qui n’obéit pas à cette loi subira un jour ou l’autre des tensions nerveuses qui le rendront inefficace dans tout ce qu’il
entreprendra.

Il est impératif de savoir se reposer, que ce soit en dormant, en écoutant de la musique (pas n’importe laquelle) ou en communiant avec la nature, le plus important étant de se reposer.

S’exercer au repos est d’un profit exceptionnel, car celui qui ne peut pas conserver son calme dans les situations difficiles ne trouvera pas non plus les pensées salvatrices.

Le repos, exercice pratique :

- une pièce tranquille, bien aérée.
- s’asseoir ou se coucher sans bouger, desserrer les vêtements gênants
- fermer les yeux.
- disposition d’esprit : sans rien vouloir, être prêt pour le Bien.
- demeurer immobile, attendre, avoir confiance.

Cinq ou dix minutes d’un tel repos ne sont une profonde source de puissance pour le corps et l’esprit.

Exercice de relaxation :

La relaxation sert l’équilibre du corps et de l’esprit. Elle compense l’activité de toutes les fonctions corporelles et mentales. La faculté de se détendre est un attribut indispensable pour être en bonne santé et pour le rester.

Sans relaxation tout homme se retrouve un jour ou l’autre plongé dans la détresse morale, spirituelle et corporelle.

Vous pouvez être assuré d’une réussite complète et rapide si vous savez que la relaxation est complètement naturelle et inoffensive. Dites vous : « je me laisse sombrer avec confiance dans l’ordre et l’harmonie qui englobent tout ». C’est la meilleure manière de se mettre à l’unisson.

Si au début vous deviez éprouver une certaine difficulté à vous y mettre, n’en soyez pas irrité. Ce n’est que passager.

Chez certaines personnes, lorsqu’elles connaissent cette expérience nouvelle d’une détente consciente et orientée, on assiste à une certaine tension initiale. Celle-ci se relâchera rapidement.

En général des effets corporels se manifestent très rapidement. Tandis que la tension se relâche dans les muscles, on éprouve un sentiment de pesanteur et la dilatation des vaisseaux sanguins donne une impression de chaleur. A la longue on surmontera les éventuelles difficultés du début.

Exercice pratique de relaxation profonde :

On recommande au début de s’exercer couché. Il faut desserrer les vêtements qui gênent, et le cas échéant enlever les lunettes. La position doit être agréable et on doit ressentir une sensation de chaleur.

Si ça peut vous aider, vous pouvez commencer par contracter toute votre musculature, puis la relâcher et s’abandonner pleinement à la détente.

Vous devez éprouver une libération totale du corps, des sentiments et des pensées.

Vérifiez maintenant si votre corps est bien détendu. Commencez par les pieds. Pensez à chaque partie du corps en l’observant, en ramenant toujours vos pensées à : détendu, relâché, lâche, chaud, lourd.

Concrètement :

- Les pieds sont détendus
- Les chevilles sont tout à fait lâches
- Les mollets sont détendus
- La région du genou est chaude et détendue
- La cuisse et toute la jambe sont lourdes
- La région de la hanche est lâche
- La région du ventre est détendue
- Les muscles du dos sont souples et relâchés
- Toute la cage thoracique est détendue
- Le cœur bat normalement
- La respiration est fluide
- La région des épaules est lâche
- La nuque est complètement détendue
- Le cou est relâché
- Le menton est complètement lâche
- Les oreilles sont relâchées
- Les muscles de la face sont détendus
- La peau de la tête est détendue

On a ainsi passé le corps en revue, des pieds à la tête. Recommencez alors encore une fois l’exercice en commençant cette fois-ci par les doigts à nouveau jusqu’à la tête.

- Les doigts
- Les mains
- Les poignets
- Les avant-bras
- Les articulations des coudes
- La partie supérieure du bras et le bras tout entier
- La région des épaules
- La nuque
- Le cou
- le menton
- Les oreilles
- Les muscles de la face
- La peau de la tête

Il est bon que la nuque, le cou, le visage et toute la tête soient contrôlés deux fois, car ici les tensions ont plus de mal à se relâcher. On ressentira dans son corps, combien les tensions locales disparaissent.

Ensuite les pensées se tournent vers l’intérieur. Ce « relâchement » plein de confiance nous entraîne encore plus en nous-même dans le domaine moral et spirituel. Après la détente corporelle, la relaxation profonde :

- Toutes les fonctions internes sont parfaitement ordonnées
- Une harmonie absolue domine
- Je me sens plongé dans la pesanteur
- Le bien-être emplit toute ma personne
- Confiance …
- Satisfaction …
- Force …
- Joie …
- Paix …

Des sensations aussi positives ne sont généralement pas présentes au début de l’exercice, mais on commence tout d’abord par y aspirer. Plus tard vous comprendrez la raison pour laquelle, en y pensant, ces choses se présentent comme des faits dans la conscience. Cet exercice vous
transporte de l’apaisement du corps physique au sentiment de la paix morale et spirituelle.

Si on ne s’est pas endormi et si on veut mettre un terme à cet intermède de repos, il faut que la « reprise » s’ensuive. Cela signifie la cessation des sensations suggérées, de la manière suivante : Respirez plusieurs fois profondément de façon consciente, étendez et étirez complètement le corps puis ouvrez les yeux. L’exercice est terminé.

Exercices de concentration :

Apprendre à développer sa concentration peut avoir des effets très bénéfiques. Dans le monde entier des gens ont pu vaincre leur gêne et leur timidité grâce à une discipline conséquente et un entraînement soutenu et ont développé une personnalité exceptionnelle. Cela repose sur
des données biophysiques et énergétiques de notre essence humaine.

Ce que nous mettons en mouvement au moyen de l’énergie mue par notre pensée n’est pas chimérique mais conduit réellement à une commutation dans le système nerveux avec d’importants effets somatiques. Si nous dirigeons notre pensée vers la solution d’un problème moral, nous obtiendrons des effets impressionnants.

La condition préalable est le « relâchement ». Seul celui qui est libéré de toute déviation peut se replier sur lui-même et arriver à la véritable concentration. Des mesures ont démontré que la valeur énergétique de la pensée est d’autant plus forte que la concentration est plus grande. L’effet de la pensée est proportionnel à son intensité et à la puissance de la concentration. Et celle-ci dépend à son tour de la manière dont l’intéressé a su rejeter toutes les influences perturbatrices. C’est pourquoi la concentration n’est pas possible sans la condition préalable de la relaxation et du relâchement.

Exercices pratiques de concentration :

Il est très difficile de contrôler ses pensées. L’objectif de ces exercices est justement d’y parvenir. La digression des pensées est le problème initial pour tous ceux qui pratiquent ces exercices. C’est pourquoi il ne faut pas vous laisser décourager, si d’autres ont réussi vous pouvez y arriver aussi. Lorsque vos pensées s’égarent, revenez-en là où vous en étiez
lorsque vous avez perdu votre concentration et continuez l’exercice.

La concentration ne s’enseigne pas, elle s’apprend par l’exercice et par de constantes répétitions. Essayez de pratiquer chaque jour un de ces exercices de concentration pendant une dizaine de minutes et vous constaterez vite à quel point vous progresserez.

1- la concentration s’opère le plus facilement sur des activités qui nous sont chères. Écouter consciemment de la musique calme détend et aide à se concentrer. Entretenir vos efforts, vos sentiments et vos pensées par la musique vous entraîne à un exercice classique de concentration.

2- Pratiquer un hobby est une façon simple de se concentrer sur un sujet. Toute concentration sur un sujet auquel nous nous consacrons est un excellent exercice qui porte des fruits précieux dans l’existence et tout particulièrement dans la vie professionnelle. Dès que vous vous apercevez vos pensées vagabondent, ramenez les sur l’objectif du travail en cours.

3- Pour développer la puissance de la pensée à l’état de repos, asseyez vous ou couchez vous et concentrez vous sur votre corps. Prenez conscience de votre corps, épiez votre respiration et les battements de votre cœur. Ne laissez pas vos pensées s’égarer, ramenez les à l’examen
en cours.

4- Contemplez une image. Observez-en tous les détails en progressant de façon systématique. Vous commencez par exemple par la limite inférieure de l’image et vous poursuivez votre observation jusqu’en haut ou le contraire. Commencez par des vues où l’on ne trouve que peu
d’objets prédominants. Puis vous utiliserez des photographies de personnes et plus tard des images contenant toujours plus de détails. Là encore le but est de rester concentré sur l’image sans détourner vos pensées de l’observation jusqu’à la fin de l’exercice.

5- La représentation d’une image inscrite dans la mémoire est un exercice beaucoup plus difficile. Vous observez une image ensuite vous la mettez de côté et vous vous la représentez en esprit.

Commencez par un élément de l’image dont vous pouvez vous souvenir avec exactitude, et complétez ensuite l’image comme dans un casse-tête. Essayez ensuite de visualiser les plus petits détails. Lorsque vous ne pouvez plus aller plus loin, alors seulement reprenez l’image pour contrôler.

Refaites l’exercice avec la même image jusqu’à ce que vous puissiez vous représenter complètement toutes ses particularités. Vous pourrez ensuite laisser passer de plus en plus de temps entre l’observation et la visualisation mentale : 15mn puis une heure, cinq heures, un jour voire plusieurs jours…

Lorsque vous l’aurez fait assez souvent vous serez étonné(e) de voir à quel point votre conscience enregistre les moindres petits détails…

 

Offre de Partenariat Dispositions Générales
Foire Aux Questions

Mini Formation :

30 Leçons pour aider les Partenaires Commerciaux
de l’École MEDAV

Leçon 1Leçon 2Leçon 3 Leçon 4Leçon 5Leçon 6Leçon 7Leçon 8 - Leçon 9Leçon 10Leçon 11Leçon 12Leçon 13Leçon 14Leçon 15 - Leçon 16Leçon 17Leçon 18Leçon 19Leçon 20Leçon 21Leçon 22 - Leçon 23Leçon 24Leçon 25Leçon 26Leçon 27Leçon 28Leçon 29Leçon 30

Share
coordonnees